Image
- en Amérique du Sud -

A l'époque des Aztèques, les conquistadors espagnols avaient fait mention de la spiruline dans leurs relevés d'expéditions. C'est Gomara, le secrétaire de Cortès qui décrivait la technique de production employée : " Ils (les Aztèques) récoltent une sorte de boue bleue-verte qui stagne sur les eaux des lacs de Tenochtitlan (Mexico) . Ils la collectent avec des filets en mailles très fines, puis ils la font sécher pour en faire des sortes de galettes qu'ils consomment". Les Aztèques l'appelait "tecuitlatl" et elle était récoltée sur le le lac Texcoco où plutard sera construit la ville de Mexico.

On raconte que l'empereur Aztèque Moctezuma adorait le poisson mais son palais de Mexico était à 300 km du golfe du Mexique. Alors, il demanda à des coureurs de fond de se relayer entre son palais et la côte pour lui rapporter du poisson frais. La spiruline est alors devenue leur dopant naturel pour tenir la distance.

- en Afrique -

Dans la région du Kanem au Tchad, les femmes Kanembous récupèrent la spiruline stagnante autour du lac « Tchad » et la font ensuite sécher en galettes appelées "dihé". Le "Dihé" est utilisé pour faire des bouillons pour les repas ou vendus sur les marchés. La spiruline est consommée depuis des milliers d'années par les Kanembous. Celle-ci fait partie de leur alimentation de base, avec le mil.

EARL Vendée Algues - 9, le cou chapon - 85590 Treize-Vents
Courriel : vendee-algues@orange.fr
      ::: réf. :::